20 ans après l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme, où en sommes-nous sur la protection juridique des défenseurs en Afrique de l’Ouest? Pour évaluer les progrès et les défis qui demeurent dans la région, ISHR, en collaboration avec le Réseau Ouest Africain des défenseurs des droits humains (ROADDH), la Coalition ivoirienne des défenseurs des droits humains (CIDDH) et HRCnet, organisent un atelier auquel participeront des défenseurs venus de toute la région.
Depuis des années, ISHR collabore avec des partenaires en Afrique de l’Ouest pour renforcer la protection juridique des défenseurs des droits humains (DDH) dans la région. En conséquence, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso ont adopté en 2014 et 2017 des lois garantissant spécifiquement la protection et la promotion de travail des défenseurs. Ces réalisations sans précédent créent une dynamique positive dans la région en faveur de la protection des défenseurs, alors que ces dernières années ont été remises en cause par l’augmentation des menaces terroristes dans la région.
Quel est l’impact de ces progrès dans la protection efficace des défenseurs? Quels sont les défis pour leur mise en œuvre totale? Comment les initiatives de la société civile peuvent-elles être renforcées pour qu’elles aient un impact sur la mise en œuvre de ces mécanismes? Telles sont les questions auxquelles nous essaierons de répondre lors de l’atelier qui aura lieu à Abidjan du 28 au 31 août 2018, en plus de célébrer ces importantes réalisations.
Tout en célébrant les mesures importantes prises par certains pays de la région, le Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’homme de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples rencontrera des défenseurs de la région. Il profitera également de cette occasion pour s’engager particulièrement avec les défenseurs de la Côte d’Ivoire afin d’identifier leurs besoins ainsi que l’impact et les défis de la mise en œuvre de la loi et travailler en collaboration pour renforcer son application effective.
Parallèlement, alors que nous célébrons le vingtième anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme, cet atelier sera l’occasion de réfléchir à l’évolution de la protection en Afrique de l’Ouest depuis l’adoption de la Déclaration, aux mesures déjà prises par différents pays pour renforcer cette protection et élaborer des stratégies pour renforcer la protection des DDHs dans la région. Cela se fera par une évaluation de cette protection et des opportunités internationales et locales pour l’améliorer.
Enfin, un message vidéo enregistré par le Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’homme des Nations Unies présentant les objectifs de son mandat alors que nous célébrons le vingtième anniversaire et encourageant le travail des défenseurs dans la région sera projeté lors de la cérémonie d’ouverture.
Pour plus d’informations, contactez:
Marthe Pedan COULIBALY, Ivoirian Coalition of Human Rights Defenders
[email protected]

 


20 years after the adoption of the UN Declaration on human rights defenders, where are we on the legal protection of defenders in West Africa? To assess the advancements and challenges that still remain in the region, ISHR in collaboration with the West African Human Rights Defenders Network (WAHRDN), the Ivorian Coalition of Human Rights Defenders (CIDDH) and HRCnet, is organising a workshop with defenders coming from all around the region.
For years, ISHR has been collaborating with partners in West Africa to strengthen the legal protection of human rights defenders (HRDs) in the region. As a result, Cote d’Ivoire, Mali and Burkina Faso adopted in 2014 and 2017 laws which specifically guarantee the protection and promotion of defenders. These unprecedented accomplishments paint a positive dynamic in the region towards the protection of defenders, when these past years have been challenged by the increased terrorist threats in the region.
What is the impact of these advancements in the effective protection of defenders? What are the challenges for their full implementation? How can civil society initiatives be strengthened so that they impact the implementation of these mechanisms? These are the questions we will try to answer during the workshop that will take place in Abidjan from 28 to 31 August 2018, in addition to celebrating these important achievements.
All while celebrating the important steps taken by some countries in the region, the Special Rapporteur on human rights defenders from the African Commission on Human and Peoples’ Rights will meet with defenders from the region. He will also take this opportunity to particularly engage with defenders from Cote d’Ivoire to identify their needs as well as the impact and challenges in the implementation of the law and work collaboratively on action points to reinforce its effective implementation.
At the same time, as we celebrate the 20 years anniversary of the adoption of the UN Declaration on human rights defenders, this workshop will be the opportunity to reflect on the evolution of the protection in West Africa since the adoption of the Declaration, take stock of the steps already taken by different countries to reinforce this protection and strategise to strengthen the protection of HRDs in the region. This will be done through an assessment of this protection and the international and local opportunities to improve it.
Finally, a video message recorded by the Special Rapporteur on human rights defenders from the United Nations presenting his mandate’s objectives as we celebrate the 20 years anniversary and encouraging the work of defenders in the region will be projected during the opening ceremony.