La 47ème session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a démarré ce 12 Mai 2010 ses travaux à Banjul en Gambie.

La commission, outre l’exécution de toutes autres tâches qui peuvent lui être confiées par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement, est officiellement chargée de la protection, la promotion des droits de l’homme et des peuples et de l’interprétation de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples.

C’est au cours de ces sessions que l’examen des rapports des Etats, l’examen des communications, les rapports d’activité des membres de la Commission et des mécanismes spéciaux, les relations de la commission avec les Institutions nationales des droits de l’homme (INDH) et les organisations non gouvernementales (ONG), la Situation des droits de l’homme en Afrique et autres sont présentées.

Mais en prélude à cette session qui continue jusqu’au 26 mai, le Forum des ONG et la 21e Foire du livre sur les droits l’homme et des peuples ont été ouverts samedi 8 Mai par le ministre gambien de la Justice, Me Edward Gomez qui a déclaré qu’il était certain que la rencontre ouvrira la voie pour des “délibérations fructueuses qui aboutiront à la formulation de stratégies louable afin de faire avancer le processus visant à garantir le respect de la dignité humaine, des droits de l’homme et le processus de démocratisation sur le continent.
Les résolutions et recommandations adoptées par le forum seront soumises à la Commission lors de sa session.

Le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits Humains (ROADDH/WAHRDN), ayant le statut d’observateur auprès de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) a pris part au forum de préparation des ONG du 08 au 10 Mai à Banjul. Dans sa présentation, le Coordonnateur du ROADDH M. Diallo Abdoul GADIRY a fait cas des violations dans la majorité des pays de la sous région ouest africaine qui ont porté sur les atteintes aux droits fondamentaux du citoyen.