Le Réseau Ouest-Africain des Défenseurs de Droits Humains et Human Rights Watch, respectivement représentant de leurs institutions auprès du conseil des droits de l’homme ont conjointement organisé une visite au Bénin, au Togo et au Nigéria. Au cours de ces visites ces deux institutions ont partagé avec les pouvoirs publics et l’observatoire des journalistes l’approche qui reflète leur engagement auprès du Conseil des Droits de l’Homme.

Le Conseil des droits de l’homme étant le principal organe intergouvernemental du système des Nations unies en charge du renforcement de la promotion et de la protection des droits de l’homme dans le monde, il a pour fonction de promouvoir le respect universel et la défense de tous les droits de l’homme, mais aussi d’examiner les violations des droits de l’homme et de faire des recommandations à leur sujet.

Pour remplir son mandat et renforcer sa crédibilité, le Conseil des droits de l’homme doit avoir un impact durable et direct sur la vie des victimes de violations des droits humains. Les Etats membres doivent aussi renforcer leurs efforts pour renverser l’obstacle créé par la sélectivité qui a marqué le Conseil. Ce dernier a été en mesure de réagir à certaines crises, mais est resté silencieux sur d’autres :

• La capacité de réagir à toutes les crises de droits de l’homme où qu’elles éclatent sans sélectivité ;
• La capacité de s’imposer aux Etats les plus répressifs ;
• La capacité d’assurer le suivi efficace de ses recommandations et de ses décisions ;
• La capacité de créer des mécanismes de protection avant que des victimes soient affectées par des violations des droits humains.
Durant ces rencontres, le ROADDH et Human Rights Wtach avaient  pour mission de :
– Sensibiliser les officiels du Ministère des Affaires Etrangères ( Bénin, en tant que nouveau membre du Conseil des droits de l’homme) sur l’approche partagée par les ONG auprès du Conseil.
–          Favoriser un engagement plus fort des ONG nationales sur le suivi et l’influence de la politique étrangère en matière de droits humains en particulier au Bénin, ainsi qu’au Togo et au Nigéria.
–          Familiariser les médias locaux sur les fonctions du Conseil des droits de l’homme, les attentes des ONG régionales et internationales, et le rôle de leurs Gouvernements respectifs au sein du Conseil.