M. Gibril Massie Bah, Directeur du Centre pour la Démocratie et Droits de l’Homme (CDHR), a été battue et blessé par un lieutenant de la force armée de la République de Sierra Leone le 19 Décembre 2009. Le jour où le malheureux incident a eu lieu était un samedi, un jour observé comme une « Journée nationale de nettoyage» à la Makeni et l’organisation pour laquelle M. Bah travaille actuellement, le Centre pour la Démocratie et Droits de l’Homme (CDHR) a été invité à soutenir cet action en fournissant le logistique et autres équipements nécessaires à l’exercice.

Selon M. Brima Sheriff, directeur d’Amnesty International de la Sierra Leone qui a sorti cette information, M. Gibril Massie Bah était très pris dans l’execution de cette tache ce samedi quand il croisa un lieutenant. M. Bah a eu une altercation avec ce dernier sur la libération d’un Monsieur qui a été arrêté ce jour-là et qui conduisait un véhicule et que M. Bah connaissaient et respectaient.

Dans la discussion qui en ai suivi, le lieutenant, a attaqué du coups de poing son interlocuteur, affirmant qu’il l’avait insulté en présence de ses subalternes.

Les défenseurs des droits humains ont réagit à cette agression en convoquant une réunion à chaud afin d’informer les organisations de défense des droits humains.
Après la réunion, des actions urgentes ont été prises. Il s’agissait de rédiger un communiqué de presse pour condamner l’agression; faire le déplacement de Makeni afin de sympathiser et d’enquêter sur l’agression. Il a été également convenu que l’équipe devrait rencontrer les représentants de l’ONU; les pouvoirs publics et militaires sur cette affaire.

Participants à la réunion:

1. Brima Sheriff, Directeur d’Amnesty International Sierra Leone;
2. Charles B.P. Lahai, Sierra Leone Youth Empowerment Organization (SLYEO), Directeur Executif;
3. Gibril Massie Bah, Coordination for Active Peace &Empowerment in Sierra Leone (CAPE-SL) Directeur Executif;
4. Charles Mambu, Coalition of Civil Society and Human Rights Activist,  Directeur;
5. Ngolo Katta, Centre for Coordination of Youth Activities (CCYA), Directeur National;
6. Alfred Carew, National Forum For Human Right, Directeur Executif;
7. Mohamed .S. Kamara National Forum For Human Right, Chargé de la documentation.

Conakry, 20-24 juillet 2009

Dans le cadre de son programme de renforcement des capacités initié en 2005 avec les défenseurs de l’Afrique de l’Ouest, le Service International pour les Droits de l’Homme (SIDH) en collaboration avec le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits de l’Homme (ROADDH) a organisé, du 20 au 24 Juillet 2009 en Guinée, un atelier pour les défenseurs des droits de l’homme des pays membres du ROADDH et de ceux de l’Union de la Mano River (Guinée, Sierra Leone, Liberia et Côte d’ivoire).

Cet atelier est le quatrième organisé par le SIDH depuis 2005, et a porté sur plusieurs points, notamment:

Le soutien des efforts du réseau pour accompagner le renforcement des capacités des défenseurs des droits de l’homme dans la familiarisation et l’utilisation des mécanismes onusiens;
Le partage d’expériences et de bonnes pratiques sur la promotion et la protection des droits de l’homme;
La mise en place de stratégies sur les thématiques spécifiques comme la question des femmes défenseures et celle de l’implication des défenseurs des droits de l’homme dans le processus électoral.

A travers les objectifs qui étaient visés, les organisateurs espéraient amener les coalitions nationales à:

  • Développer une meilleure connaissance des systèmes régionaux et internationaux sur les droits de l’homme;
  • Identifier des domaines spécifiques d’intervention pour les directives de l’Union Européenne pour les défenseurs des droits de l’homme;
  • Identifier les activités spécifiques pouvant soutenir le travail des défenseurs des droits de l’homme en période électorale;
  • Inscrire le genre dans leur plan d’action national en y incluant des éléments spécifiques liés à la problématique des femmes défenseures;
  • Permettre au ROADDH/WAHRDN de coordonner avec les coalitions nationales la présentation de leurs rapports devant le mécanisme de l’Examen Périodique Universel.