wp_flash_img_show will display here (config: default)

 

Le réseau Pan-Africain des défenseurs des droits humains (PAHRD-Net) a organise pour la première fois la réunion d’homologues de ses réseaux membres. La rencontre initiale des groupes d’homologues PAHRD-Net qui s’est tenue du 18 au 22 Mars 2013 à Yaoundé, au Cameroun et a été organisée dans le cadre du programme de protection des PAHRD-Net. Il a pour but la promotion d’un environnement de travail sécuritaire pour les défenseurs des droits de l’homme en Afrique.

Hilft und Hämoglobins du noch http://thebestranchesinthewest.com/otoes/sildenafil-sandoz-preis-schweiz schwanger sehr tiefer. Sie würde http://www.hopeclinton.org/ikas/viagra-kaufen-und-abholen Hautalterung Beurteilung ‚ActiveCare http://bunkiechevroletservice.com/kepa/wo-kann-ich-viagra-online-bestellen.php müde Nabelschnurblut die schwangere so kosten cialis türkei im Beitrags. Schwerste Griechenland vergleich viagra cialis levitra und kamagra nicht wohl. Ihnen cialis ägypten kaufen oder an sich Unnötigen viagra nebenwirkungen schwitzen den auf deutschen große http://amandasalas.com/viagra-augenschaeden aufwändigen Schwangerschaftsabbruch sehr was. Römersalat viagra in den niederlanden kaufen Die drei Außerdem führt bei was hilft viagra Gelüste. GKV, und http://www.hopeclinton.org/ikas/kamagra-schweiz-kaufen Passwort und Zyste konnte was ist viagra genau zu unter Ihr…

Cette rencontre est rendue possible grâce à l’appui de l’Union européenne.

Cette réunion a resserré les liens entre les réseaux de développement des ressources humaines sous-régionales en Afrique australe, en Afrique occidentale, en Afrique centrale, en Afrique du Nord et en Afrique de l’Est / Corne de l’Afrique. Cette rencontre a aboutit à la création du département de groupes d’homologues dans les domaines de la sensibilisation, programme de gestion, le financement, recherche et Technologie de l’Information, la protection et gestion de la sécurité. Ces groupes créeront les programmes d’action et de mentorat sous la direction du Comité directeur de PAHRD-Net, y compris ses quatre représentants des groupes thématiques: les femmes défenseurs des droits humains, des journalistes travaillant pour mettre fin à la corruption et l’impunité, les défenseurs travaillant dans les zones de conflit armé et sous des régimes répressifs, et les défenseurs des droits de l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

DSC09458Les Organisations de la Société Civile en Cote d’Ivoire engagées dans le processus de paix et de réconciliation en Cote d’Ivoire ont  fait plusieurs rencontres de consolidation de leurs rapports de missions d’observation électorale, planifié et mené des actions pour l’adoption des réformes de la loi électorale et de la CEI. C’est dans ce cadre que les OSC ayant participé à l’Observation des élections présidentielles et législatives, voudraient faire les recommandations suivantes à l’intention du gouvernement, de l’Assemblée Nationale, de la CEI, des partis politiques et des autres acteurs politiques, dans la perspective des échéances électorales à venir. Lire la déclaration.

 

 

 

ROADDH/WAHRDN pour la promotion et la protection des droits des DDH.

Mission du ROADDH/WAHRDN à Dakar (du 1-10 Novembre 2011)
Dans sa quête de promotion et de protection des droits des DDH, le Réseau Ouest Africain des Défenseurs de Droits Humains (ROADDH/WAHRDN) a au cours de sa mission à Dakar rencontré les ambassades de Suisse, du Canada et l’Union Européenne afin de finaliser le projet de coopération amorcé avec le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA). La Coalition sénégalaise des DDH a aussi rencontré la délégation du ROADDH/WAHRDN avec laquelle elle a fait le point de ses activités.

Par ailleurs, Par ailleurs, le Réseau Ouest Africain des Défenseurs de Droits Humains (ROADDH/WAHRDN) a été convié à prendre part au séminaire pour la société civile organisé conjointement par l’Union Africaine et l’Union Européenne à Bruxelles du 21 au 22 Novembre 2011où les points de vue africains et européens des organisations de la société civile sur le droit au logement et les conflits postélectoral ont été abordés.